incoxike.visites

18/01/2015

Panoramic Ball Camera ...

z18452.jpg

Développée par la start-up Panono via un financement participatif (plateforme Indiegogo), la Panoramic Ball Camera est un appareil photo en forme de ballon capable de prendre des clichés sur 360° x 360° avec une résolution finale de 72 Mpixels grâce à ses 36 capteurs. Lancé en l'air un capteur situé à l'intérieur mesure l'accélération pour calculer l'apogée de la trajectoire. Juste avant la redescente, les 36 capteurs prennent simultanément une photo et génèrent ainsi une vue panoramique. Ensuite, via l'application gratuite Panono-App, il est possible de visualiser l'image finale sur un smartphone ou une tablette fonctionnant sous iOS ou Android et de la partager. Les photos sont transmises sans fil par Bluetooth ou WiFi. Outre le déclenchement automatique lors du lancer, la Panoramic Ball Camera peut être activé en pressant le déclencheur ou être télécommandé depuis l'application smartphone/tablette. Les premiers exemplaires du Panono peuvent être commandés dès à présente sur la plateforme Indiegogo au prix de 490 €. Il mesure 11 cm de diamètre pour un poids de 300 grammes. Une housse de protection transparente entoure les 36 capteurs photo. La recharge s'effectue via un câble USB.

Source : http://www.erenumerique.fr

11:04 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : panono, panoramic ball camera |  Facebook |

07/12/2014

La Berlinette réinventée !!!

z18076.jpg

Les carrossiers italiens Viotti et Maggiora ont profité du salon de Bologne pour dévoiler ce coupé d’inspiration néo-rétro, réinterprétation moderne de la berlinette Alpine A108. 110 exemplaires de cette AW380 Berlinetta seront produits.

z18077.jpg

Puisque Renault ne semble pas décidé à concrétiser une héritière de la légendaire Alpine, cela donne des idées aux indépendants. Les italiens Viotti et Maggiora se sont associés pour développer cette exclusive berlinette… Mais curieusement, le clin d'œil à la française a été oublié au profit de la Willys Interlagos, réinterprétation brésilienne de l'Alpine A108, aujourd'hui oubliée.

z18078.jpg

Les références rétro sont bien là, en tout cas. Profil et face avant renvoient clairement à la berlinette. La plate-forme donneuse, en revanche, n'a rien à voir avec l'esprit « light is right » de l'initiatrice : a priori, il s'agirait d'une base de Porsche 911 Turbo type 991, dont elle emprunte le flat-6 3,8 l biturbo porté à 610 ch (et 830 Nm de couple maximal). Pour emmener un peu moins de 1.400 kg ! Les chronos sont détonnants : 2,7 s pour le 0 à 100 km/h, et 340 km/h en pointe.

z18079.jpg

Chacun des 110 exemplaires prévus de la AW380 Berlientta sera vendu au minimum 380.000 €. La première unité assemblée a déjà trouvé preneur. Plus de photos ICI.

z18080.jpg

Source : Turbo.fr

La Willys AW 380 Berlinetta, tout droit sorti de l'imaginaire de Maggiora & Carrozzeria Viotti, est une réadaptation de la Willys Interlagos et de l'Alpine A108.

Série limitée
Maggiora et Viotti, deux carrossiers italiens, ont imaginé un étonnant coupé, introduit à l'occasion du Salon de Bologne. Son nom : Willys AW 380 Berlinetta ; Willys faisant référence à cette marque qui a commercialisé dans le courant des années 60 au Brésil «l'Interlagos », modèle lui-même dérivé de la berlinette Alpine A108. On remarque d'ailleurs quelques petits airs de ressemblance ici et là ; le côté rétro se conjuguant à merveille avec des éléments plus modernes. En termes de motorisation, cette Willys revisitée embarque un Flat 6 type Porsche 3.8 litres bi-turbo de 610 chevaux, ce qui lui permet d'atteindre les 100 km/h en 2.7 secondes. Vitesse de pointe : 340 km/h pour un poids de 1400 kg.

La Willys AW 380 Berlinetta, signée Maggiora et Viotti, sera disponible début 2015 en 110 exemplaires. Son prix de vente sera supérieur à 380 000€
La Willys AW 380 Berlinetta, tout droit sorti de l'imaginaire de Maggiora & Carrozzeria Viotti, est une réadaptation de la Willys Interlagos et de l'Alpine A108.

Série limitée
Maggiora et Viotti, deux carrossiers italiens, ont imaginé un étonnant coupé, introduit à l'occasion du Salon de Bologne. Son nom : Willys AW 380 Berlinetta ; Willys faisant référence à cette marque qui a commercialisé dans le courant des années 60 au Brésil «l'Interlagos », modèle lui-même dérivé de la berlinette Alpine A108. On remarque d'ailleurs quelques petits airs de ressemblance ici et là ; le côté rétro se conjuguant à merveille avec des éléments plus modernes. En termes de motorisation, cette Willys revisitée embarque un Flat 6 type Porsche 3.8 litres bi-turbo de 610 chevaux, ce qui lui permet d'atteindre les 100 km/h en 2.7 secondes. Vitesse de pointe : 340 km/h pour un poids de 1400 kg.

La Willys AW 380 Berlinetta, signée Maggiora et Viotti, sera disponible début 2015 en 110 exemplaires. Son prix de vente sera supérieur à 380 000€.
La Willys AW 380 Berlinetta, tout droit sorti de l'imaginaire de Maggiora & Carrozzeria Viotti, est une réadaptation de la Willys Interlagos et de l'Alpine A108.

Série limitée
Maggiora et Viotti, deux carrossiers italiens, ont imaginé un étonnant coupé, introduit à l'occasion du Salon de Bologne. Son nom : Willys AW 380 Berlinetta ; Willys faisant référence à cette marque qui a commercialisé dans le courant des années 60 au Brésil «l'Interlagos », modèle lui-même dérivé de la berlinette Alpine A108. On remarque d'ailleurs quelques petits airs de ressemblance ici et là ; le côté rétro se conjuguant à merveille avec des éléments plus modernes. En termes de motorisation, cette Willys revisitée embarque un Flat 6 type Porsche 3.8 litres bi-turbo de 610 chevaux, ce qui lui permet d'atteindre les 100 km/h en 2.7 secondes. Vitesse de pointe : 340 km/h pour un poids de 1400 kg.

La Willys AW 380 Berlinetta, signée Maggiora et Viotti, sera disponible début 2015 en 110 exemplaires. Son prix de vente sera supérieur à 380 000€.
La Willys AW 380 Berlinetta, tout droit sorti de l'imaginaire de Maggiora & Carrozzeria Viotti, est une réadaptation de la Willys Interlagos et de l'Alpine A108.

Série limitée
Maggiora et Viotti, deux carrossiers italiens, ont imaginé un étonnant coupé, introduit à l'occasion du Salon de Bologne. Son nom : Willys AW 380 Berlinetta ; Willys faisant référence à cette marque qui a commercialisé dans le courant des années 60 au Brésil «l'Interlagos », modèle lui-même dérivé de la berlinette Alpine A108. On remarque d'ailleurs quelques petits airs de ressemblance ici et là ; le côté rétro se conjuguant à merveille avec des éléments plus modernes. En termes de motorisation, cette Willys revisitée embarque un Flat 6 type Porsche 3.8 litres bi-turbo de 610 chevaux, ce qui lui permet d'atteindre les 100 km/h en 2.7 secondes. Vitesse de pointe : 340 km/h pour un poids de 1400 kg.

La Willys AW 380 Berlinetta, signée Maggiora et Viotti, sera disponible début 2015 en 110 exemplaires. Son prix de vente sera supérieur à 380 000€.

16/11/2014

For Sale !!!

z17768.jpg

Que faites-vous le 28 novembre ? Rien, alors vous pouvez toujours vous rendre à Berlin pour une vente aux enchères organisé "Auctionata". Plusieurs VW et Porsche seront mis en vente ce jour là. Et si vous avez un compte en banque solide, très solide, vous pourrez peut-être vous portez acquéreur d'un superbe Barn Samba avec un pris de départ de 120 000 Euros et si vous trouvez cela un peu cher, vous pourrez vous rabattre sur un Samba de 67 ou une Ovale voir un Schwimm. Quant au prix de départ le plus élevé, il est attribué à une porsche 993 transformé en Speedster par le sorcier Uwe Gemballa, dont la première enchère partira à 300 000 Euros et devrait atteindre des sommets. A suivre !!! je vous met le lien ICI pour découvrir tous les modèles en vente.

z17769.jpg

 

12:55 Écrit par nuknuk31 dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/08/2014

New Fabia ...

z16879.jpg

Škoda met un point (presque) final à la longue série d’annonces de la nouvelle Fabia en nous montrant enfin les premiers clichés. Mais tout n’est pas fini, puisqu’il restera à découvrir les caractéristiques ultérieurement.

Depuis un peu plus d’un mois, Škoda multiplie les annonces pour la nouvelle Fabia, usant et abusant de toutes les ficelles du « teasing », dont certaines vous auront été épargnées dans nos pages.

Voici donc les premiers clichés complets, publiés au détour d’un communiqué dans lequel Jozef Kabaň, patron du style de la marque, explique que la nouvelle Fabia conforte les gènes de la marque (espace et praticité), avec un design extérieur censé exprimer plus d’émotion…

Dans ses volumes, la nouvelle Fabia reprend les grands traits des précédentes générations, une berline 5 portes compacte et un peu haut, avec un épais montant arrière qui tend ici à s’incliner légèrement. On retrouve sur ces volumes un style vu en particulier sur la dernière Octavia, tout en angles et en arêtes vives. Une auto qui semble aussi plus large que sa devancière. Elle abandonne le principe du montant A habillé de noir, mais ne renonce pas au toit bicolore, qui sera coordonné à la teinte des rétroviseurs et éventuellement des jantes…

Sans dévoiler les données précises, le styliste slovaque indique que l’espace intérieur comme le volume de coffre ont été augmentés par rapport à la précédente génération.

La nouvelle Fabia reprend une version évoluée de la plateforme de sa devancière et de la Polo, que l’on nomme PQ26. Pour des raisons de coûts, elle a en effet renoncé à la MQB. On devrait retrouver les motorisations apparues sous le capot de la Polo, dont les 3 cylindres 1,0l atmosphérique (60 et 75 ch) ou suralimenté (90 ch) ainsi que les 1.2 TSI (90 et 105 ch). En diesel, la version la plus économe dotée du nouveau 1.4 TDI devrait frôler la barre des 80 g/km d’émissions de CO2.

Comme dans la Polo, on retrouvera aussi une série d’aides à la conduite dont le régulateur de vitesse adaptatif (radar sous la plaque).

z16880.jpg

Source : Skoda via LeBlogAuto.com

21:13 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Skoda | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skoda, fabia, new, 2015 |  Facebook |

31/07/2014

Porsche achète Kyalami !!!

z16805.jpg

Le circuit de Kyalami en Afrique du Sud est surtout connu des fans de F1 pour avoir été au coeur de la guerre FISA/FOCA en 1981. Ce circuit désormais enclavé au milieu de la ville vient d’être racheté par Porsche South Africa pour le conserver.

Car le circuit permanent, qui n’a pas accueilli la F1 depuis 1993, est dans un quartier à l’urbanisation grandissante et était menacé purement et simplement de disparition si un promoteur remportait les enchères. Situé en altitude, Kyalami pose pas mal de souci au niveau des moteurs mais la F1 allait régulièrement de 1967 à 1985 sur ce circuit hyper-rapide et ce, malgré l’apartheid.

 

z16804.jpg

Le patron de Porsche South Africa (indépendant de VAG) ne voulait pas que le circuit disparaisse. Confiant sur le potentiel de l’endroit il souhaite rentabiliser son investissement d’environ 14,5 millions d’euros et développer l’activité du sport automobile. Il est réjouissant de voir que certains passionnés n’hésitent pas à sauver le patrimoine du sport automobile.

Kyalami est aussi connu de plus funeste façon comme étant le circuit sur lequel le pilote Tom Pryce a trouvé la mort en fauchant mortellement le commissaire de piste Fraderick Janssen van Juuren.

z16806.jpg

Source : High Street Auction Company, AFP, illustration : F1 (la sécurité en 68 n’était pas la même qu’aujourd’hui…)via LeBlogAuto.com

12:29 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Porsche | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, south africa, kyalami, track, circuit |  Facebook |

29/07/2014

Best-Seller !!!

Pour ceux qui se demanderaient (encore) pourquoi Porsche ose commercialiser un gros SUV, voici deux chiffres très parlants : 276.000 et 303.000. Le premier renvoie au nombre d’exemplaires produits de la génération 1, commercialisée de 2002 à 2010. Le second correspond à la quantité de Cayenne II déjà sortie des lignes d’assemblage en quatre ans d’existence ! Pas besoin d’en dire plus pour comprendre à quel point l’engin est un succès… dont Porsche ne pourrait plus se passer.

z16778.jpg

Et pour que cette réussite se poursuive, la firme allemande s’est penchée sur sa poule aux œufs d’or. Le Cayenne fait l’objet d’un bon restylage pour affronter sereinement sa deuxième moitié de carrière. En bon véhicule allemand, le SUV de Porsche change… sans vraiment changer. Les faces avant et arrière ont été intégralement revues mais cela ne se remarque pas tout de suite. Au niveau de la proue, tout a été redessiné, même le capot et les ailes. Les optiques sont un peu plus aiguisées et adoptent la nouvelle signature visuelle de Porsche, avec quatre points lumineux. Les prises d’air s’inspirent de celles du nouveau petite frère Macan. Elles intègrent des « airblades », des lamelles verticales qui guident l’air pour mieux refroidir la mécanique.

z16779.jpg

Côté poupe, le hayon est inédit, tout comme le bouclier, les sorties d’échappement et les feux, qui semblent plus fins. Selon Porsche, les designers « ont redessiné l’ensemble des lignes horizontales, donnant au modèle une meilleure assise sur la route ». Ils ont moins travaillé à bord puisque seul le volant a été changé. Multifonctions, il évoque celui de la 918 Spyder. La dotation de série comprend un hayon automatique. En option, on peut s’offrir une banquette arrière ventilée.

z16780.jpg

La grande nouveauté de ce millésime 2015 est l’apparition d’une version hybride plug-in. Le Cayenne existait déjà en hybride, mais il devient donc rechargeable et capable de parcourir une petite distance (entre 18 et 36 km) en mode zéro émission. La puissance du bloc électrique a été doublée, à 95 ch contre 47 ch auparavant. Avec le V6 essence 3.0, la puissance totale est de 416 ch. Le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,9 secondes. Porsche annonce une consommation en cycle mixte de 3,4 l/100km et des rejets de C02 de 79 g/km.

z16781.jpg

Autre nouveauté : la variante S délaisse le V8 au profit d’un V6 biturbo 3.6 litres de 420 ch (soit 20 ch de plus). Le couple est de 550 Nm (+ 50 Nm), disponible dès 1.350 tr/min. Au-dessus, le Turbo gagne lui aussi 20 ch et grimpe à 520 ch. (couple de 750 Nm). Les diesel ne sont pas oubliés. Le V6 passe de 245 à 262 ch (mais réduit légèrement ses consommations avec 6,6 l/100 km au lieu de 6,8 l) et le V8 profite de trois chevaux supplémentaires à 385 ch. Porsche annonce avoir optimisé les réglages du châssis avec à la clef un meilleur confort.

z16782.jpg

Le Cayenne version 2015 sera mis en vente en France le 10 octobre 2014. Le S sera facturé 82.568 €, le Turbo 131.168 €, le Diesel 68.528 € et le S Diesel 84.488 €. Le S E-Hybrid sera à 84.038 €.

z16783.jpg

Source : abcmoteur.fr

16:22 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Porsche | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, cayenne, restylage |  Facebook |

26/07/2014

Birthday !!!

z16737.jpg

z16738.jpg

z16739.jpg

Source : Article du magazine "Essentielle"

19:33 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Vintage pics | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/07/2014

Six Millions de Quattro dans la nature ...

z16698.jpg

Jamais avare à l’heure de communiquer sur un compte rond et symbolique, chaque constructeur se fend alors d’un petit communiqué. C’est le cas d’Audi et le volume des six millions de Quattro dans la nature.

Entre l’Audi Quattro exposée au salon de Genève millésime 1980 et aujourd’hui se sont écoulées plus de trois décennies. Trente-quatre ans précisément. Ce sont au total six millions d’autos équipées de la transmission intégrale Quattro qui auront été produites.

Pour mémoire, nous en étions restés au total de cinq millions d’autos du genre en février de l’an dernier. Aujourd’hui l’offre Quattro du constructeur d’Ingolstadt s’articule autour de 170 versions distinctes entre motorisations, transmissions et carrosseries.

L’auto numéro 6 000 000  ? Une Audi SQ5 3.0 TDI quattro gris métallisé qui sera livrée à son propriétaire américain. Aujourd’hui près d’un client sur deux (44 % précisément) opte pour une version Quattro (une proportion pour l’exercice 2013 écoulé). Quant aux modèles du genre les plus plébiscités au catalogue, on retrouve en tête le Q5 devant l’A4.

« Audi quattro, c’est une incroyable performance ! Ces 30 ans de succès du quattro récompensent le travail d’une équipe de production motivée, qui met en œuvre le système de production d’Audi avec efficacité« , salue et conclut Hubert Waltl, membre du directoire du constructeur en charge de la production.

z16699.jpg

z16700.jpg

z16701.jpg

Source : Audi via LeBlogAuto.com

12:00 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Audi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, 6 000 000, quattro |  Facebook |

18/07/2014

Un Cayenne Chez VW !!!

Le SUV Cayenne, première Porsche produite chez Volkswagen ? Non puisque déjà la marque assure la production du Boxster (et Cayman). Le SUV va donc prendre le relais, assemblage également assuré au sein de l’usine d’Osnabrück.

Le constructeur allemand Volkswagen annonce ainsi que le SUV Cayenne, assemblé au sein de l’usine d’Osnabrück, à partir de l’année prochaine sans date de calendrier plus précise. Nouvelle étape dans le mariage et la « fusion » entre Volkswagen et Porsche.

Volkswagen précise en complément que 20 000 unités devraient être ainsi assemblées sur une année pleine et que cette usine aura bénéficié d’un investissement à hauteur de 25 millions d’euros.

Pour mémoire, continuera évidemment toujours en parallèle l’assemblage du Cayenne au sein de l’usine de Leipzig, un site tournant à pleine capacité. Pour mémoire aussi les panneaux de carrosserie proviennent de l’usine de Bratislava où ils sont peints et produits.

z166683.jpg

Source : Volkswagen via LeBlogAuto.com

12:29 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Porsche | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, cayenne, assemblage |  Facebook |

15/06/2014

VW & la FFF ...

Après que la Fédération française de rugby a préféré BMW à Renault, la Fédération française de football opte à son tour pour une marque étrangère en sélectionnant Volkswagen remplaçant alors Citroën. Les constructeurs allemands, sûrement plus généreux, se substituent à nos constructeurs nationaux…

Les séries spéciales Citroën Passion Bleus ont leur temps compté. La FFF et Volkswagen annoncent en effet que VW s’est engagé comme partenaire pour les quatre prochaines saisons, un partenariat englobant les différentes sélections nationales et la Coupe de France.

La marque VW poursuit sont partenariat d’équipes de Football et sélections nationales étant déjà présente au Brésil comme en Russie.  « L’aventure de la coupe de France sera aussi l’occasion pour Volkswagen d’associer le réseau de concessionnaires et leur clientèle à un niveau local. Les 10 000 collaborateurs du réseau Volkswagen en France seront ainsi réunis autour d’une même passion, avec leurs clients, ainsi qu’avec tous les supporters et bénévoles qui font du football le sport le plus populaire en France« , salue la marque.

Ce partenariat entrera en activité le 1er août prochain. Et prochainement une VW Golf Allez les Bleus en concession ?

z16261.jpg

Source : VW via LeBlogAuto.com

19:23 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Volkswagen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |