incoxike.visites

19/03/2013

Nouvel Achat !!!

z7904.jpg

Il y a un mois à peine, Ferdinand Piëch lâchait de façon innocente que son groupe ne se limiterait pas à 12 marques, évoquant ainsi une possible extension. Martin Winterkorn enfonce aujourd’hui le clou à son tour en évoquant des « opportunités »…

Même s’il y a un an il précisait que le groupe ne comptait plus réaliser d’autres achats, cherchant d’abord à intégrer les marques nouvellement entrées dans son giron (Scania, MAN, Ducati, Porsche), Martin Winterkorn ne semble plus aujourd’hui si ferme sur cette position. Une façon d’anticiper de prochaines ouvertures de discussions ?

Il a en effet déclaré à Reuters qu’il existe toujours des opportunités que l’on ne peut laisser passer. Plusieurs noms peuvent venir à l’esprit. Il y a bien sûr le serpent de mer Alfa Romeo, vieux rêve de Ferdinand Piëch dont on doute fort qu’il se réalise tant la marque est un pilier central du renouveau attendu du groupe Fiat.

Et il y a aussi Lotus. A l’agonie, le petit constructeur britannique est en manque d’argent, non pas pour donner naissance à de nouveaux modèles, mais simplement pour survivre. Et DRB-Hicom en reprenant Proton s’était engagé à ne rien vendre durant les 12 mois suivant l’opération se trouve actuellement libéré de cette promesse. A moins que Volkswagen ne vise plus gros en entrant directement au capital de Proton… Rendant au passage caduque la coopération annoncée avec Honda.

Source : Reuters via LeBlogAuto.com

21:55 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Volkswagen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2013

Porsche embauche ...

z7790.jpg

Le constructeur de Zuffenhausen annonce le coup d’envoi d’une grande campagne de recrutement qui se traduira par l’embauche de plus de mille salariés. Si les profils recherchés sont divers, Porsche annonce rechercher des collaborateurs qui ont de « l’essence qui coule dans les veines ».

Il y a quelques semaines déjà on apprenait que Porsche allait embaucher à tours de bras. C’est depuis hier que l’annonce revêt un caractère officiel avec à la clef le chiffre de mille embauches. Le constructeur a ouvert une page spéciale (à découvrir via ce lien pour les éventuels candidats) et entend évidemment recruter du personnel qualifié. Plusieurs corps de métiers et secteurs d’activités sont concernés entre peinture, contrôle qualité, assemblage, enter autres.

Outre ces mille salariés destinés à la production, Porsche embauchera également 180 ingénieurs portant alors à 400 le nombre de nouvelles recrues dans ce domaine. Porsche précise avoir déjà reçu 16 500 candidatures. Cette vague d’embauches concerne le complexe de Lepizig là où sera produit le futur SUV d’entrée de gamme alias Macan (démarrage de la production à partir de la fin de l’année).

Enfin Porsche indique également que d’autres embauches sont d’ores et déjà prévues pour l’année prochaine. Au final, le personnel du complexe de Lepizig aura alors été multiplié par deux pour dépasser les 2200 personnes. Quant à la présentation officielle du Macan, aucune précision : Shanghai ? Francfort ? Ailleurs ?

Source : Porsche via LeBlogAuto.com

17:35 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Porsche | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/02/2013

GTI 7ième du nom !!!

z7497.jpg

Forte actualité sur le stand Volkswagen du prochain salon de Genève et plus précisément autour de sa tête de gondole commerciale Golf. Les amateurs de la berline compacte auront donc notamment le loisir de la découvrir dans sa dernière version GTD mais aussi dans sa déclinaison GTI, ce modèle de série faisant suite au concept (show car) révélé il y a quelques mois à l’occasion du Mondial de l’Auto de Paris.

z7498.jpg

Il avait été écrit dès la présentation du concept à Paris qu’il s’agissait davantage d’un show car préfigurant à 99 % le futur modèle de série. Cela se confirme aujourd’hui après que le constructeur vient de dévoiler les images de la Golf GTI dans ses attributs de production.

La réelle nouveauté passe en réalité par le fait que la GTI fasse coup double, une première dans l’histoire de la compacte en survêtement. Elle sera proposée dans une version classique mais aussi dans une version Performance. Ténues les nuances entre les deux…

z7499.jpg

Les deux partagent le même 2,0 l quatre cylindres turbo : la GTI culmine à 220 ch et 350 Nm contre 230 ch et 350 Nm pour la seconde (contre 210 ch pour la Golf VI GTI). Plus en détails encore, la GTI promet donc 220 ch de 4 500 tr/min à 6 200 tr/min et 350 Nm de 1 500 tr/min à 4 400 tr/min. Pour la GTI Performance (avec le pack performance et un blocage de différentiel avant), c’est 230 ch de 4 700 tr/min à 6 200 tr/min et 350 Nm de 1 500 tr/min à 4 600 tr/min.

Au niveau des performances, les deux se suivent. La GTI revendique 246 km/h en pointe et 6,5 s pour abattre le 0 à 100 km/h quand la GTI Performance pousse à 250 km/h pour un dixième de moins dans ce même exercice du 0 à 100 km/h.

z7500.jpg

Les deux partagent aussi le Start&Stop et la boîte 6 manuelle pour 6,0 l/100 km à 139 g/km de CO2 ou, avec boîte DSG 6 en option, respectivement 6,4 l/100 km et 6,5 l/100 km à 148 g/km de CO2 et 150 g/km de CO2. Dans sa version boîte manuelle, la VII GTI revendique finalement une conso en recul de 18 % par rapport à sa devancière.

Mais alors quelle différence notable entre les deux ? Et bien au niveau du freinage… Ainsi la GTI est équipée de disques de 312 x 25 mm à l’avant quand la GTI Performance hérite de disques 340 x 30 mm. Idem à l’arrière avec des disques de 300 x 12 mm contre 310 x 22 mm.

Pour le reste, on navigue en territoire connu pour l’une comme pour l’autre avec les sorties d’échappement chromées, étriers de freins ton rouge, liseré, jantes de 17″, feux fumés à l’arrière, suspension sport, gommes de 225/45, intemporel motif tartan, ciel de toit noir, volant sport trois branches, pédalier, pommeau, instrumentation, etc.

z7501.jpg

La Golf GTI septième du nom sera notamment proposée avec les livrées suivantes : rouge Tornado, noir ou blanc. Démarrage de la commercialisation en mai. En Allemagne, le ticket d’entrée est fixé  à 28 350 €.

z7502.jpg

Source : VW via LeBlogAuto.com

20:51 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Volkswagen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/02/2013

Argent !!!

z7488.jpg

Le bilan financier du groupe Volkswagen reflète la croissance de ses ventes, et vient en opposition aux résultats de la plupart des autres constructeurs avec un résultat net record. Qui est toutefois largement du à des éléments exceptionnels liés à l’intégration de Porsche.

En 2012, le groupe Volkswagen a livré 9.276.000 véhicules, en hausse de 12,2% (en intégrant Scania et MAN cette fois-ci), prenant la troisième place du classement mondial, et en talonnant GM. Sur le plan financier, le chiffre d’affaires augmente pour sa part de 20,9% pour atteindre 192,676 milliards d’euros.

Le bénéfice opérationnel augmente très légèrement : +2,1% à 11,5 milliards. Le bénéfice net après impôts atteint pour sa part des niveaux records en hausse de 38,5% à 21,884 milliards. Un niveau qui est en partie du à l’intégration plus poussée en 2012 de Porsche au sein du groupe.

Le flux de trésorerie est en légère diminution par rapport à 2011 avec quand même 16,2 milliards, et un niveau de liquidités net de 10,5 milliards, en recul de 37,6%.

Pour 2013, le groupe reste prudent en raison de la crise en Europe. Aucune prévision de diminution des investissements, mais un objectif de résultat financier stable par rapport à 2012. Les actionnaires percevront un dividende  de 3€50 par action ordinaire, et de 3€56 par action préférentielle, en hausse de 50 centimes par rapport à l’année passée.

Malgré ces bons résultats, l’action Volkswagen a dévissé à la bourse de Francfort, les spéculateurs s’attendant à mieux, mais surtout plus de générosité sur le dividende.

Source : Volkswagen via LeBlogAuto.com

21:46 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Volkswagen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2012

Vochol !!!

Petit bijou de l'art populaire mexicain, la Vochol a pris place au musée du Quai Branly. L'occasion de découvrir une pièce unique de l'art et du savoir-faire huichol, peuple indigène du Mexique. La Vochol tire d'ailleurs son nom de la contraction du mot vocho (coccinelle en mexicain) et de huichol. Créée par 8 artisans, la Coccinelle a été recouverte de 90 kilos de perles, soit 2 277 000 minuscules pièces jaunes, bleues, vertes, rouges... Assemblées avec de la résine et mêlées à des touches de peintures et différents morceaux de tissus et de laines, elles forment un dessin représentatif de l'art huichol. Outre la carrosserie, les housses des sièges et les roues ont elles aussi été décorées. Une œuvre minutieuse qui représente 7 mois de travail, soit plus de 9 000 heures.

Installée depuis le 2 octobre au Quai Branly à Paris, la Vochol n'en est pas à sa première escale. En début d'année, elle était dans les villes de San Diego, Washington et Denver aux Etats-Unis. Elle est arrivée au Havre en septembre. Après le Quai Branly, elle sera exposée en Allemagne et en Belgique. La voiture, transformée en œuvre d'art, finira son voyage par une mise aux enchères internationale. Les bénéfices seront reversés aux organismes de soutien aux artisans huichols.

z6588.jpg

Source : QueJadore.com

19:05 Écrit par nuknuk31 dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/09/2012

New RS5 ...

z6135.jpg

Pure logique, la RS5 se décoiffe en vue d’une commercialisation pour la mi-2013. Nous avons le prix et elle sera à Paris, au Mondial.

Après une première version de la RS5 en 2010, Audi décide de couper le toit avant d’envisager une version Sportback. Nouveauté des anneaux pour le Mondial de Paris, ce nouveau cabriolet vient s’intercaler entre la TT-RS et la R8 Spyder dans la "catégorie" du plaisir à ciel ouvert en transmission intégrale.

Développée depuis les bases (saines) de la RS5 Coupé, la Cabriolet conserve le moteur, l’équipement et se distingue par quelques très légères attention détaillées ci-dessous.

z6137.jpg

Toujours souple

Le toit de ce cabriolet reste une toile souple à multiples épaisseurs intégrant une partie rigide au-dessus de la tête et une lunette en verre à l’arrière. Il se replie en 15 s sous 50 km/h avant de s’intégrer dans le coffre. Le système de rétractation du toit réclame 60 L d’espace de rangement, laissant à la malle 380 litres de rangement (320 litres système replié). Proposée en quatre couleurs (noir, gris, rouge ou brun), la capote s’accorde au huit coloris de carrosserie proposés au lancement (Salon de Genève 2013 pour la partie commerciale).

z6138.jpg

Et le poids ?

Un cabriolet est évidemment plus lourd qu’un coupé. L’écart de 200 kilos présagé précédemment serait plus réduit: Audi a remplacé les ailes de la voiture en acier par de l’aluminium… mais le poids définitif (aux alentours des 1.700 kilos) reste indéfini pour l’instant. En revanche, des renforts de carrosserie ont été installés pour assurer une rigidité suffisante à l’engin.

Audi installe aussi des signes distinctifs sur ce cabriolet, la lèvre grise à l’avant ou le petit spoiler fixe sur la malle signe l’esthétique de cette machine destinée aux balades à vives allures.

z6139.jpg

Même moteur, même (presque) perfs

Mécaniquement, le V8 4.2 de 450 ch reste en place. Toujours coupleux de 430 Nm (entre 4.000 et 6.000 tr/min), ce moteur est associé à la transmission S tronic sept vitesses double-embrayage de la RS5. La RS5 "Cab" propose un 0-100 km/h en 4.9 s (4.6 s sur le coupé) pour une V-max étalonnée à 250 km/h (280 km/h en option). La consommation mixte gonfle à 10.9 l/100 km (10.8 L sur le coupé).

En France, la RS5 Cabriolet sera proposée en entrée de gamme à 97.900€, le coupé lui, se vend 88.860€. Rendez-vous au Mondial de Paris pour voir cette nouveauté de près. Une vidéo vous attend ci-dessous ou sur ce lien.

z6140.jpg

Source : SportAuto.fr

21:10 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Audi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, rs5, cabriolet |  Facebook |

05/09/2012

Nouvelle Golf VII

Volkswagen dévoile à trois semaines du Mondial de Paris la toute nouvelle génération de la Golf. Alors révolution ou évolution?  

z6131.jpg

C'est une journée à marquer d'une pierre blanche pour Volkswagen, qui lève le voile sur la très attendue Golf 7. Les ambitions du premier constructeur européen sont très hautes pour ce nouveau modèle qui vient remplacer logiquement la Golf 6 apparue en 2009. Le groupe souhaite en effet devenir dès 2018 le numéro 1 non plus seulement sur le Vieux Continent, mais au niveau mondial!

C'est donc à seulement quelques semaines du Mondial de l'Automobile de Paris (29 septembre-14 octobre) que cette nouvelle génération s'offre à nous, à l'occasion d'un lancement en grande pompe à Berlin, au sein même du musée d'art moderne de la capitale allemande. Tout un symbole!

Le premier coup d’œil suffit à savoir qu'il s'agit bel et bien d'une Golf. Il faut dire que VW a toujours fait évoluer son modèle phare dans la plus pure tradition maison, évitant soigneusement de casser son image de compacte premium "bon chic bon genre". Elle évolue donc tout en douceur, se modernise dans le dessin, adoptant des angles et des lignes plus acérées que sa devancière. Son allure générale reste globalement la même avec un petit plus de dynamisme. Les clients de la marque ne seront pas dépaysés!

Pourtant ses dimensions se font plus généreuses: elle gagne 6cm en longueur (4,26m) et en empattement (2,64m). La hauteur elle est abaissée de 2,8cm, profitant à son aérodynamisme.

z6132.jpg

L'intérieur lui se veut plus accueillant, bien que gardant une touche d'austérité inhérente aux modèles VW. Pas de profusion de boutons (sauf peut-être sur le volant), chaque fonction semble être à sa place. Des chromes et des touches de noir laqué viennent rehausser un peu l'habitacle qui ne semble pas déroger à une tradition de haute qualité de fabrication. On notera le large écran multimédia, de 5 à 8 pouces, regroupant nombre de fonctions et permettant de télécharger via Wi-Fi des applications. Les équipements sont nombreux: caméra de lecture de panneau, toit panoramique, régulateur de vitesse adaptatif, avertisseur d'angle mort, Park Assist...

La Golf 7 est le 3ème véhicule du groupe à adopter la nouvelle plateforme modulaire MQB, après les nouvelles Audi A3 et Seat Leon. En partie grâce à celle-ci et à une chasse aux kilos sur tous les éléments de la voiture, elle affichera selon les modèles jusqu'à moins de 100kg sur la balance. Seul le 1.6 TDi est reconduit, promettant pourtant des consommations et des émissions de CO2 optimisées. La BlueMotion affiche ainsi 3,2 l/100km et 85 g/km de CO2. Comme sa petite soeur la Polo BlueGT, elle reçoit également un nouveau bloc 1.4 TSI 140 intégrant la désactivation partielle des cylindres quand inutiles. Enfin des versions électrique, hybride rechargeable et au gaz naturel sont confirmées.

Pour le moment aucun tarif n'a encore été dévoilé. Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'ils seront dévoilés à l'occasion du Mondial de l'Automobile de Paris et que, bonne nouvelle, ils ne dépasseront pas ceux proposés sur la génération actuelle, malgré un équipement en nette hausse. Le ticket d'entrée se situerait ainsi autour des 18.000 euros.

z6133.jpg

Source : Autoplus.fr

21:04 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Volkswagen | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vw, volkswagen, golf vii |  Facebook |

08/08/2012

Porsche vs Volkswagen

z6022.jpg

« Un brillant avenir commun se profile enfin à l’horizon. Grâce à une coopération encore plus étroite, nous allons pouvoir renforcer considérablement Volkswagen et Porsche et développer davantage le portefeuille de produits du groupe avec de nouveaux véhicules fascinants« . Ainsi s’exprime Martin Winterkorn, le président du directoire Volkswagen, au moment de commenter la finalisation et la création de l'Integrated Automotive Group par Volkswagen et Porsche. En plus clair et net : Volkswagen détient désormais 100 % de Porsche.
Ainsi, depuis le 1er août dernier et dans le cadre de la structure mise au point par Volkswagen Aktiengesellschaft et Porsche Automobil Holding SE, Porsche SE a cédé sa participation indirecte de 50,1 % dans Porsche AG à Volkswagen Aktiengesellschaft.  La contrepartie en espèces et en actions, qui s’élève à environ 4,49 milliards d’euros, est basée sur une valeur en capitaux propres de 3,88 milliards d’euros pour le reste des actions de Porsche AG.

Que faut-il attendre désormais ? L’avenir le dira. Quant à Martin Winterkorn, il conclut : « La marque Porsche continuera à se développer avec succès dans le cadre de la stratégie multimarques de Volkswagen et d’une gestion décentralisée qui a fait ses preuves. Porsche conservera son identité propre et son indépendance opérationnelle, à l’instar des autres marques du groupe« . De Skoda à Man en passant par Audi, Seat, Bentley, Lamborghini, Scania, Bugatti et autres, voilà donc officiellement et intégralement Porsche dans le giron du tentaculaire groupe VW.

z6023.jpg

Source : VW via LeBlogAuto.Com

21:07 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Porsche, Volkswagen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/07/2012

et de 1000 ...

z5913.jpg

C’est la fête à Sant'Agatha Bolognese! On y célèbre la 1000e Aventador produite.

Pour une fois, Lamborghini nous parle chiffre… De production.
Du temps de la Murcielago, il avait fallu 2 ans et demi pour atteindre le millier d’exemplaire.
Puis, les Allemands ont développé la productivité. Le nombre d’unités quotidiennes est passé de 3 à 4,5.
Ainsi, il ne faut qu’un an et trois mois à Lamborghini pour produire sa 1000e Aventador.

L’heureux propriétaire du 1000e exemplaire est un architecte allemand, Hans Scheidecker. Il possède déjà une Diablo. Les clefs de son joujou lui sont remises solennellement par le PDG, Stephan Winkelmann.

Notez qu’a priori, seules 4000 Aventador seront produites. Si vous en voulez une, dépêchez-vous…

z5912.jpg

Source : Lamborghini via LeBlogAuto.com

22:24 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Lamborghini | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/07/2012

I am Kombi !!!

Ce film dont le combi sera le héros, est une sorte d’autobiographie. I am kombi parle à la première personne, il souhaite comprendre ce qu’il est devenu en se remémorant sa vie passée sur les 5 continents.

Ce film documentaire et fiction sera articulé autours de séquences documentaires ou l’on retrouvera des images de la côte ouest Californienne, de meetings Français (si si !) mais aussi d’image du Kinshasa au Congo.
Réalisé par Claudia Marschal et coproduit par France 5 avec pour acteur principal notre Combi VW. Marc Barbé lui prêtera sa voix !

Écrit par : Claudia Marschal

« Le combi, drôle de véhicule, que nous associons spontanément aux années hippies se retrouve aux quatre coins du monde mais il n’est jamais le même. Qui est-il vraiment ? D’où vient-il ? A quoi sert-il ? « i am Kombi » prend la forme d’une autobiographie où le combi se raconte à la première personne et cherche à comprendre ce qu’il est lui-même devenu en croisant ses vies en Afrique, en Europe, en Asie ou en Amérique.
Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir un premier teaser de ce film dont le titre est « I am Combi »

A bientôt pour la suite ! »

00:38 Écrit par nuknuk31 dans Actualité, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |