incoxike.visites

02/01/2012

Porsche 356 'Pre A' de 1952 ...

z4281.jpgz4282.jpgz4283.jpgz4284.jpg

01/01/2012

Porsche 356 K/9-1 Prototype de 1952

z4262.jpg

Série très limitée produite chez Heuer sur la base du cabriolet 1500 S, la Porsche 356 Roadster America marque l'année 1952 comme les premiers pas de Porsche sur le marché américain, très demandeur de voitures sportives. Le roadster est une quasi voiture de course. Il se distingue du cabriolet par un intérieur très dépouillé avec sièges baquets, un pare-brise abaissé, une ligne plus basse avec des portières sans vitre évasées sur leur partie haute et un capot attaché par sangles. A ce titre, le roadster America est l'ancêtre direct du Speedster qui apparaitra au catalogue en 1954. Suite à la faillite du carrossier Heuer, seulement 16 exemplaires seront produits mais une nouvelle voie a été ouverte pour Porsche et Max Hoffman, le principal importateur américain de voitures européennes. Les photos sont celles du prototype ....

z4263.jpgz4264.jpgz4265.jpgz4266.jpgz4267.jpgz4268.jpgz4269.jpgz4270.jpgz4271.jpgz4272.jpgz4273.jpgz4274.jpgz4275.jpg

Porsche 356 'pre-A' de 1952 ...

z4259.jpgz4260.jpg

31/12/2011

Porsche 356 A Carrera GT 1500 ....

z4248.jpg

A partir de 1957, la Porsche 356 Carrera est déclinée en une deuxième version, la GT. la GS reste au catalogue avec le 1500 de 100 ch, elle est rebaptisée "De Luxe". A côté, une version encore plus sportive fait son apparition avec le moteur 1500 poussé à 110 ch. La GT n'est disponible qu'avec la carrosserie coupé et speedster et réduit son poids avec un capot et des portières en aluminium, des vitres en plastique et le chauffage en moins ! En contrepartie le réservoir passe à 80 litres pour augmenter l'autonomie en course et les freins à tambours sont de plus grande dimension.

z4249.jpgz4250.jpgz4251.jpgz4252.jpg

30/12/2011

356B 2000GS Carrera 2 GT Dreikantschaber de 1963

z4228.jpgz4229.jpgz4230.jpgz4231.jpgz4232.jpgz4233.jpgz4234.jpgz4235.jpgz4236.jpgz4237.jpgz4238.jpgz4239.jpgz4240.jpg

Porsche 718/8 W RS Spyder de 61 ...

z4221.jpg

Pendant 4 années en tant que voiture de sport prototype, le 718 RS Spyder, châssis 718047 a visité à peu près toutes les pistes d'Europe et voyagé plusieurs fois à travers les amériques. Bien qu'ayant hérité du nouveau 8 cylindres, ce Spyder identifiable à sa carrosserie aluminium fixée sur un châssis tubulaire, fait ses débuts en 1961 dans la célèbre Targa Florio avec le bon vieux 4 cylindres à plat largement fiabilisé. Conduit par les pilotes d'usine Porsche, Dan Gurney et Jo Bonnier, il s'offre une seconde place juste derrière une Ferrari. En 1962, le 8 cylindres issu des F1 Porsche d'une cylindrée augmentée à 2.0 litres, remplace enfin le 4 cylindres. Cette expérience des Grand Prix donne à la GT prototype du sang neuf dans le championnat mondial d'endurance. Avec une victoire de classe en 1962 sur la "Targa" ainsi qu'aux 1000km du Nurburgring en plus d'une 3ème place au général, Porsche s'offre une seconde place dans le championnat d'endurance et de vitesse. Vers la mi-62, le RS Spyder va à la conquête d'une nouvelle discipline : la course de côte. Fort de ses 210 ch, le Spyder 718/8 RS possède de sérieux arguments. Dès 1963, avec le pilote Edgar Barth et un moteur 30 ch plus puissant, il offre à Porsche le titre mondial de la discipline. On peut dire que le Spyder RS a été longtemps la bête noire des compétitions, et qu'il possède une victoire dans à peu près toutes les courses légendaires avec une carrière particulièrement longue et brillante. En 1964, il s'offre un dernier succès avec la victoire européenne de course de côte pour Barth.

z4222.jpgz4223.jpgz4224.jpgz4225.jpgz4226.jpgz4227.jpg

Porsche 356 ‘Pre-A’ Coupé de 51 ...

z4218.jpgz4219.jpgz4220.jpg

29/12/2011

1958 Denzel 1300 SS Roadster ...

z4201.jpgz4202.jpgz4203.jpgz4204.jpgz4205.jpgz4206.jpgz4207.jpgz4208.jpgz4209.jpgz4210.jpgz4211.jpgz4212.jpgz4213.jpg

Porsche en F1 ...

z4200.jpg

En 1961, lorsque la cylindrée est réduite à 1.5 litres pour la Formule 1, le changement de règlement ouvre les portes des Grands Prix à Porsche. Les nouvelles règles dérivent étroitement de la Formule 2, où depuis 1958, Porsche règne en maître avec ses monoplaces 4 cylindres. C'est à Reims, en 1961, que Porsche fait donc sa première en F1. Le pilote Dan Gurney termine 2ème, de même qu'au Grand Prix d'Italie et des USA. La victoire semble donc à portée et en 1962, Porsche engage une nouvelle voiture avec un inédit 8 cylindres à plat, le Type 804. En juillet 1962, après un succès d'estime à Monaco, Dan Gurney remporte le Grand Prix de France à Rouen, un tour devant Tony Maggs en Cooper. Une semaine plus tard, Gurney remporte également devant 300,000 spectateurs la Stuttgart Solitude, devant la Lotus de Jim Clark. Jusqu'à fin 1962, Porsche confirme et concrétise ses ambitions en F1. Toutefois, les moyens financiers nécessaires et le peu de retombées technologiques directes sur les voitures de série s'avèrent démesurés. Aussi, Porsche se consacrera finalement aux courses de voitures GT dont il peut plus facilement tirer profit sur ses modèles de série.

OG Paint !!!

z4190.jpg

Présentée au salon de Francfort 1955, la Porsche 356 A 1500 GS voit le jour en même temps que la nouvelle évolution de la 356. Faisant référence à la célèbre course Carrera Panamericana lors de laquelle Porsche s'illustre dès 1954 avec une double-victoire de classe, la 356 Carrera restera l'un des modèles les plus emblématiques. Proposée en coupé, cabriolet ou speedster, la Carrera se démarque par sa mécanique directemet issue du modèle de compétition. Conçu par le Docteur Ernst Fuhrman, ce moteur est le premier qui peut être considéré comme authentiquement Porsche. Il s'agit d'un Flat 4 double arbre à cames et double allumage, alimenté par 2 carburateurs double-corps. Le bloc et les pistons sont faits d'alliage léger. Ce moteur étrenné en beauté lors du Liège-Rome-Liège de 1954 développe une puissance de 100 ch (soit seulement 10 de moins qu'en configuration course) bien supérieure à celle du 1500 des 356 standard. La Carrera inaugure également de nouvelle jantes plus larges et sa double sortie d'échappement plus sonore évacuant les gaz sous le pare-choc arrière. L'habitacle est lui aussi traité très sportivement avec des sièges baquets et un volant sport en bois. Initialement proposée en série limitée à 100 exemplaires, la Porsche 356 A Carrera connait un très vif engouement et sera finalement ajoutée au catalogue comme une version à part entière à partir de 1957.

En ce qui concerne la Carrera en photo, elle a seulement 16700 miles, elle est " Matching Numbers " et comme diront certains, " OG Paint " ...

z4191.jpgz4192.jpgz4193.jpgz4194.jpgz4195.jpgz4196.jpgz4197.jpgz4198.jpgz4199.jpg