incoxike.visites

27/01/2011

Photo of the Day !!!

z2515.jpg

29/12/2010

Photo of the Day !!!

z2400.jpg

03/12/2010

Hybrid !!!

z2308.jpg

26/11/2010

Zoom Zoom !!!

z2277.jpg

18/11/2010

Reflet ...

z2190.jpg

04/11/2010

L'Espagnole électrique

Il est passé un peu inaperçu au dernier salon de Genève sous sa robe blanche. Le concept IBE revient à Paris avec quelques modifications esthétique, une belle teinte rouge et une innovante mobilité électrique.

z2117.jpg

Le concept IBE Paris est un coupé sportif 2+2 au gabarit très compact. Avec 3,83 mètres de long, il mesure 20 centimètres de moins que la Seat Ibiza.

Véhicule purement électrique, le Seat IBE n’engendre aucune émission. La batterie lithium-ion est logée à l’arrière ; grâce à la suspension indépendante compacte, le dispositif de stockage de l’électricité disparaît complètement sous le double plancher. Avec une puissance maximale de 75 kW (102 ch) et un couple de 200 Nm au démarrage, le moteur semble suffisamment puissant pour offrir un bel agrément de conduite. Surtout que Seat a réussi à réduire le poids jusqu’à 1 100 kg, pour une auto électrique, c’est un bon point.

z2118.jpg

En ville, la voiture nécessite 3,6 secondes pour passer de 0 à 50 km/h. En 6,6 secondes, l’IBE franchit la barre des 80 km/h et atteint les 100 km/h en 9,7 secondes.

Le régime constant du moteur électrique est limité à 50 kW (68 ch), la vitesse maximale est de 160 km/h. La capacité de la batterie est de 18 kWh et son autonomie de l’ordre de 130 km.

En connectant son smartphone à sa voiture, le conducteur peut accéder, en ligne, aux données importantes du SEAT iBE comme par exemple l’état de charge de la batterie, les informations de l’ordinateur de bord… Le conducteur peut également choisir sur simple « drag to car » avec son Smartphone, l’album ou le morceau qu’il souhaite écouter.

Son caractère sportif est souligné par ses lignes avec son capot extrêmement plat et le toit plongeant vers l’arrière. L’arrière, qui ne présente pratiquement aucun porte-à-faux et les roues de 19 pouces renforcent la compacité du véhicule.

z2119.jpg

Pour sa présentation au salon de Paris 2010, le centre technique de SEAT a affiné le design de l’IBE et accentué toute une série de détails pour en faire une voiture encore plus racée. C’est notamment le cas de la face avant avec ses optiques à technologie LED, à la fois fins et prononcés.

Le toit panoramique teinté fait contraste avec la peinture rouge foncée. Les épaules larges, les surfaces vitrées étroites et les grandes roues aérodynamiques, à double bâtons, soulignent le dynamisme du véhicule.

On espère vivement que le IBE Concept passera du concept au véhicule de grande série d’ici les années à venir.

z2120.jpg

Luc Donckerwolke, Directeur du design chez Seat indique : « L’Ibe est un condensé de l’ADN esthétique de nos futures générations de voitures ». « On retrouve dans de nombreux éléments le design que nous souhaitons à l’avenir.»

source : Autobuzz

Reflet ...

z2115.jpg

29/10/2010

New Continental ...

La nouvelle continental GTC était présente lors du Mondial de l'auto. Les différences ne sautent pas aux yeux et pourtant aucun éléments de carrosserie n'est commun avec l'actuel mouture. Pour ma part je la trouve encore plus belle ....

z2106.jpgz2107.jpg

28/10/2010

C-X75 ...

z2100.jpg

Pour fêter ses 75 ans, Jaguar présente au Mondial le Concept C-X75. Si ses lignes font référence aux belles heures de l'histoire de la marque, son mode de propulsion est résolument orienté vers l'avenir.

Les proportions de la Jaguar C-X75 évoquent immanquablement celle de la XJ13. Ce prototype développé pour la compétition dans les années 1960 n'a finalement jamais couru. Mais Ian Callum, l'actuel designer de Jaguar, le considère comme un des plus beaux modèles de l'histoire de la marque.

z2101.jpg

La C-X75 rend donc un vibrant hommage à ce modèle unique, avec des lignes basses et fluides, faisant la part belle aux rondeurs. Pour ancrer son concept dans le troisième millénaire, Ian Callum a intégré des entourages de vitres chromés et sculptés, à l'image de ceux des dernières XF et XJ. La calandre rappelle la XJ220 alors que l'arrière proéminent fait un peu penser à la Citroën GT concept. Quelles que soient ses sources d'inspiration, la C-X75 annonce les orientations à venir du style Jaguar.

z2102.jpg

A l'intérieur, les designers Jaguar ont soigné l'ambiance. C'est désormais une constante depuis la sortie de la XF, les modèles de la marque accueillent leur conducteur par une mise en scène au démarrage. Ainsi, l'habitacle de la C-X75 s'illumine de bleu dès que son propriétaire approche. Au démarrage, toute une série de diodes vient éclairer les cavités et détails de l'habitacle, alors que l'écran TFT, en guise d'instrumentation de bord, prend vie. Les sièges sont solidaires du châssis. Pédalier et volant viennent donc s'ajuster aux désirs du conducteur.

z2103.jpg

Pour sa propulsion, la C-X75 oublie le V12 en position centrale arrière de son inspiratrice. Ce concept fait en effet appel à la fée électricité. Quatre moteurs (un dans chaque roue) transmettent la puissance au sol. Chacun développe 140 kW, pour un total de 580 kW (soit 785 ch). Le tout développe un couple de 1600 Nm, transmis aux quatre roues. Ceci assure à la C-X75 des performances de tout premier plan, avec un 0 à 100 km/h abattu en 3,4 s et une vitesse de pointe de 330 km/h.

Rechargeable via une simple prise de courant, la C-X75 peut parcourir 110 km sur ses seules batteries lithium-ion. Lorsque la batterie est épuisée, deux micro-turbines à gaz jouent le rôle de générateur pour prolonger l'autonomie jusqu'à 900 km. Le principe est le même que sur la Chevrolet Volt mais le choix technique est différent. Ainsi, la Jaguar C-X75 contient ses émissions à 28 g/km.

25/10/2010

Stand Lotus ...

C'était un des gros évenement du Mondial 2010, la renaissance de Lotus qui ne présentait pas moins de 5 nouveautées. Plutôt habitué à un stand minuscule dans le coin d'un hall, ce salon était l'occasion de faire une déco dés plus réussi, des vidéos projetés en permanence et un mur de casques ayant appartenus aux plus grands pilotes (Senna,Fittipaldi, De Angelis).   Merci Proton et ses gros billets ...

La Lotus Evora S se présente comme la plus puissante et méchante des Evora. Son V6 de 3.5l Suralimenté par un compresseur développe 350 ch, tombe le 0 à 100 en 4,6s et franchit la barre des 280 km/h. Un bouton sur le tableau de bord permet de modifier l'accélérateur, de libérer l'échappement et de rendre l'ESP plus joueur. De legers modifs exterieures sont visibles comme le diffuseur arriere et l'échappementz2087.jpgz2088.jpg.

Le coupé-4 portes serait-t-il en train de devenir indispensable à tout blason un tant soit peu ambitieux? À en croire le concept Eterne, l’une des surprises Lotus présentes au Mondial parisien, il s’agirait d’un passage obligé pour les constructeurs désireux d’étendre leur portefeuille Grand Tourisme…

On ignore si son design restera figé. Agressive au possible avec sa calandre en trapèze, inclinée vers l’avant, la première « super-berline » Lotus fait la part belle aux angles saillants. C’est la tendance dernièrement chez les supercars… Ce faciès brutal, acéré, on le retrouve sur le reste de la gamme de concepts chapeautée par les Elite et Esprit.

On a le temps de voir venir, mais la base mécanique Toyota ne fait aucun doute, comme sur les Lotus actuelles et sur le concept Elite, le plus abouti de ceux présentés à Paris, qui reçoit un V8 Lexus. Le constructeur annonce que son coupé berlinisé en partagerait d’ailleurs le groupe motopropulseur : un V8 5 litres, combiné à deux moteurs électriques et à un Kers, développant une puissance totale de 620 ch. Côté chiffres : 0 à 100 en 4 s, et 315 km/h en pointe.

Nouvelle ère, clame Lotus haut et fort depuis l’arrivée de Dany Bahar, transfuge de chez Ferari, à sa tête. En effet : avec près de 1800 kg annoncés le « Light is right » fait partie du passé… Les futures Elise et Elan auront fort à faire pour perpétuer la tradition.

Pour l’instant, le coupé-4 portes Eterne reste à l’état d’étude stylistique et technique. Son arrivée, encore hypothétique, est prévue pour mi-2015, à un tarif d’environ 140 000 €.

  z2096.jpgz2095.jpg

Le plus abouti, le coupé Elite, concept tout en lignes tendues dont la version définitive verrait le jour d’ici trois ans. Premier constat, on est loin du « Light is right » édicté par Colin Chapman, le fondateur de la marque, même si 1650 kg reste acceptable pour une GT de… 620 ch. Pour une Lotus, c’est du jamais vu : point de petit bloc pointu, mais un gros V8 5 litres d’origine Lexus en position centrale avant, associé à deux moteurs électriques et un système Kers de récupération d’énergie. Les performances annoncées sont en accord, avec 3,7 s pour le 0 à 100 et 315 km/h en pointe.

Nouvelle ère certes, puisqu’il s’agira d’une 2+2 davantage orientée GT que sportive pure et dure. À la manière de son éponyme ancêtre de 1974… L’habitacle de ce concept, raffiné et avant-gardiste, est construit autour d’un imposant tunnel central. On notera quelques notes de carbone ( l’un des thèmes récurrents de ce Mondial chez les supercars… ) et quelques détails frisant le too much moderniste ( affichage entièrement digital, commandes de température sur les contre-portes… ).

Du jamais vu également côté tarif, même depuis la supercar Esprit : près de 140 000 € annoncés à son lancement.

z2093.jpgz2094.jpg

Le clou du spectacle Lotus au mondial est bien évidemment le lever de rideau sur le concept Esprit. Réincarnation d’un grand nom de la marque végétale, elle a suscité une certaine impatience au sein de la sphère automobile. Aujourd’hui, elle se présente à nous : savourons !

Le constructeur britannique expose enfin la nouvelle Esprit après de longs mois de rumeurs en tout genre. Présentée sous forme de concept, elle ingère l’aura de son emblématique grande soeur et présente des courbes modernes dont l’inspiration première vient bien, à l’évidence, du modèle de 1972.

Ce véhicule adopte donc une configuration biplace avec en outre une carrosserie en aluminium pour un poids total de 1450 kg. Ainsi, elle accueille sous le capot un V8 5.0l développant 620 ch pour un couple de 720 Nm. La vitesse maximale est elle mesurée à 330 km/h et le 0 à 100 abattu en 3.4 sec. Des performances dignes d’une pistarde et vouées à faire de l’ombre au catalogue Lamborghini ou Ferrari.

Le constructeur annonce un tarif de 126.500 euros pour sa  supercar qui, il faut bien l’avouer, vaut largement le déplacement.

z2089.jpgz2090.jpg

N’oublions pas le concept Elan ! Tout de jaune vêtu, cette deux places à configuration 2+2 optionnelle donne un coup de jeune à un ancien nom réputé (décidément).Encore une fois, hormis un semblant de ressemblance pour la forme du nez, il est difficile pour le profane de deviner la chose.

Le modèle pèse tout de même 1295 kg et accueille un V6 4.0l de 450 ch pour 465 Nm de couple. Le 0 à 100 est accompli en 3.5 sec et le taux d’émission est annoncé à 199g/km. Ses performances la place tout de même en concurrente potentielle d’une Porsche 911 GT2. Il serait également possible de munir la voiture d’un système hybride, bien que le constructeur soit peu bavard sur le sujet pour le moment.

Sa sortie étant prévue pour l’automne 2013, son prix est quant à lui estimé aux alentours de 86.500 euros. Il faudra donc s’armer de patience pour pouvoir même songer à monter à bord de ces deux princesses qui en plus du nom, possèdent désormais un visage et des performances dignes de leurs glorieux ancêtres.

z2092.jpgz2091.jpg

 source : Sport-Prestige